ITINÉRAIRES ET NOTICES HISTORIQUES ET CULTURELLES

Dans la région de Canino, encore de nos jours, vous pourrez apprécier l’authentique  « saveur » de la nature, non  seulement à travers les escapades gastronomiques à base de l’huile d’olive vierge extra  qui est le produit typique du terroir, mais vous pourrez admirer le paysage et les étendues d’oliviers, ou visiter l’oasis de la faune et les environs que vous rencontrerez en suivant le cours du  fleuve Fiora qui sépare le territoire de Canino de la Toscane.  En effet, la région offre des itinéraires touristiques et culturels très intéressants, outre à Bolsena, Tarquinia et Tuscania, situées à proximité de Canino, la région de l’ancien Duché de Castro est riche en histoire et curiosités dont vous trouverez ci-dessous  un bref aperçu.

ITINÉRAIRES ET NOTICES HISTORIQUES ET CULTURELLES

Dans la région de Canino, encore de nos jours, vous pourrez apprécier l’authentique  « saveur » de la nature, non  seulement à travers les escapades gastronomiques à base de l’huile d’olive vierge extra  qui est le produit typique du terroir, mais vous pourrez admirer le paysage et les étendues d’oliviers, ou visiter l’oasis de la faune et les environs que vous rencontrerez en suivant le cours du  fleuve Fiora qui sépare le territoire de Canino de la Toscane.  En effet, la région offre des itinéraires touristiques et culturels très intéressants, outre à Bolsena, Tarquinia et Tuscania, situées à proximité de Canino, la région de l’ancien Duché de Castro est riche en histoire et curiosités dont vous trouverez ci-dessous  un bref aperçu.

il territorio di canino

CANINO

Son origine est liée à la « gens Caninia » l’une des familles les plus nobles de la cité étrusque Vulci ; les vestiges d’une demeure impériale attestent la présence romaine, mais les premiers écrits remontent à la bulle pontificale émise par le Pape Léon IV au IXème siècle. La ville a été le lieu de naissance du Pape Paul III Farnèse. Le palais, réalisé par l’architecte Valadier, a été la résidence de Lucien Bonaparte, frère de Napoléon, et dont la Chapelle de Famille se trouve dans l’Église Collégiale. Ici, vous pourrez admirer les toiles  d’Albertinelli, de Wicar, de Monaldo, et d’autres artistes appartenant à l’école des maîtres flamands. Des tableaux  et des  fresques murales de l’école du Pérugin se trouvent dans le Couvent de Saint François. Canino est le lieu où a été retrouvée la plus ancienne et petite cloche en bronze qui a été récemment restaurée dans les musées du Vatican; cet objet , d’une rareté et d’une importance considérable, coulé au VIIIème siècle, est considéré comme étant le plus ancien exemplaire de cloche ayant une inscription dédicatoire. Sur le territoire de Canino, zone étrusque de Vulci à la frontière avec la Toscane, vous pourrez visiter le Musée National, la Nécropole Étrusque et la Civita ; dans la zone dite des « cento camere » (les cent chambres) se trouvent les vestiges des thermes  romaines où, aujourd’hui encore,  les eaux sulfureuses et thaumaturgiques du « Bagno » (Bain) jaillissent en abondance à 39°C. ; à Vulci, vous pourrez aussi admirer le Château de l’Abbadia (l’un des plus anciens châteaux d’Italie) qui avait jadis la fonction de douane Papale, et toutes les merveilles de l’art étrusque, conservées dans le musée et retrouvées dans les nombreuses tombes de la région. (les peintures de la tombe la plus importante, le tombeau de François, sont conservées dans le musée de Villa Torlonia à Rome).

CANINO

Son origine est liée à la « gens Caninia » l’une des familles les plus nobles de la cité étrusque Vulci ; les vestiges d’une demeure impériale attestent la présence romaine, mais les premiers écrits remontent à la bulle pontificale émise par le Pape Léon IV au IXème siècle. La ville a été le lieu de naissance du Pape Paul III Farnèse. Le palais, réalisé par l’architecte Valadier, a été la résidence de Lucien Bonaparte, frère de Napoléon, et dont la Chapelle de Famille se trouve dans l’Église Collégiale. Ici, vous pourrez admirer les toiles  d’Albertinelli, de Wicar, de Monaldo, et d’autres artistes appartenant à l’école des maîtres flamands. Des tableaux  et des  fresques murales de l’école du Pérugin se trouvent dans le Couvent de Saint François. Canino est le lieu où a été retrouvée la plus ancienne et petite cloche en bronze qui a été récemment restaurée dans les musées du Vatican; cet objet , d’une rareté et d’une importance considérable, coulé au VIIIème siècle, est considéré comme étant le plus ancien exemplaire de cloche ayant une inscription dédicatoire. Sur le territoire de Canino, zone étrusque de Vulci à la frontière avec la Toscane, vous pourrez visiter le Musée National, la Nécropole Étrusque et la Civita ; dans la zone dite des « cento camere » (les cent chambres) se trouvent les vestiges des thermes  romaines où, aujourd’hui encore,  les eaux sulfureuses et thaumaturgiques du « Bagno » (Bain) jaillissent en abondance à 39°C. ; à Vulci, vous pourrez aussi admirer le Château de l’Abbadia (l’un des plus anciens châteaux d’Italie) qui avait jadis la fonction de douane Papale, et toutes les merveilles de l’art étrusque, conservées dans le musée et retrouvées dans les nombreuses tombes de la région. (les peintures de la tombe la plus importante, le tombeau de François, sont conservées dans le musée de Villa Torlonia à Rome).

il territorio arlena di castro

ARLENA DI CASTRO

Appelée autrefois « Arleum » dans la bulle pontificale qui constitua le Duché de Castro. Le premier document mentionnant Arlena remonte à un ancien parchemin de l’an 823 concernant la donation de Walperto de Rofano. En 1537, Arlena a été intégrée au Duché de Castro, puis le pays a connu la dépopulation et, par ordre d’Alexandre Farnèse, la repopulation ; en 1788, le Pape Pie IV l’accorde en bail perpétuel pour être vendue, par la suite, au Prince polonais Poniatowski.

 

De nombreuses tombes étrusques y ont été retrouvées ; à l’entrée de la ville se dressent les caractéristiques vestiges de l’ancienne « Rocca » (forteresse) appelée « Castelvecchio ».

ARLENA DI CASTRO

Appelée autrefois « Arleum » dans la bulle pontificale qui constitua le Duché de Castro. Le premier document mentionnant Arlena remonte à un ancien parchemin de l’an 823 concernant la donation de Walperto de Rofano. En 1537, Arlena a été intégrée au Duché de Castro, puis le pays a connu la dépopulation et, par ordre d’Alexandre Farnèse, la repopulation ; en 1788, le Pape Pie IV l’accorde en bail perpétuel pour être vendue, par la suite, au Prince polonais Poniatowski.

 

De nombreuses tombes étrusques y ont été retrouvées ; à l’entrée de la ville se dressent les caractéristiques vestiges de l’ancienne « Rocca » (forteresse) appelée « Castelvecchio ».

il territorio cellere

CELLERE

Appelée autrefois « Cellulae » et « Castrum Cereris », mentionnée pour la première fois dans un parchemin daté 737, elle fut à l’époque des Romains et comme le nom l’indique, un fief agricole fertile. En 1180, Cellere, avec Canino, fut cédée à Viterbo par l’antipape Innocent III, puis suivirent les évènements et les guerres de l’époque, entre autre, la libération de Tuscania avec le Cardinal Albornoz, la cession du Château à la Famille Orsini, jusqu’à la destruction de Casto en 1649 qui marqua le retour du pays sous la domination du Saint-Siège.

À Cellere, outre aux terrains fertiles, aux maquis , aux escarpements et aux grottes qui furent le refuge du célèbre bandit de la Maremme, Domenichino Tiburzi surnommé  «  roi de la route, roi de la forêt », vous pourrez admirez l’église de Saint Egidio (style Renaissance) attribuée à Antonio Sangallo le jeune et, dans le hameau de Piadano situé à 5 km du pays, les vestiges de la tour.

CELLERE

Appelée autrefois « Cellulae » et « Castrum Cereris », mentionnée pour la première fois dans un parchemin daté 737, elle fut à l’époque des Romains et comme le nom l’indique, un fief agricole fertile. En 1180, Cellere, avec Canino, fut cédée à Viterbo par l’antipape Innocent III, puis suivirent les évènements et les guerres de l’époque, entre autre, la libération de Tuscania avec le Cardinal Albornoz, la cession du Château à la Famille Orsini, jusqu’à la destruction de Casto en 1649 qui marqua le retour du pays sous la domination du Saint-Siège.

À Cellere, outre aux terrains fertiles, aux maquis , aux escarpements et aux grottes qui furent le refuge du célèbre bandit de la Maremme, Domenichino Tiburzi surnommé  «  roi de la route, roi de la forêt », vous pourrez admirez l’église de Saint Egidio (style Renaissance) attribuée à Antonio Sangallo le jeune et, dans le hameau de Piadano situé à 5 km du pays, les vestiges de la tour.

il territorio ischia di castro

ISCHIA DI CASTRO

Appelée autrefois « Iscla » ou « Iscia », cette petite ville se trouve à la limite de la Toscane, dans la région qui fut dénommée Maternum par les anciens Étrusques, mais la présence de   « l’homo primigenius » remonte à l’âge de la pierre et du bronze comme le témoignent les tombes, les grottes et les découvertes archéologiques faites dans de nombreuses localités du territoire où se trouvent également les vestiges d’anciens monastères de la période médiévale. Après la domination des Lombards, des Aldobrandeschi et des Orsini, Ischia est devenue l’un des premiers fiefs de la Famille Farnèse et ensuite, après la destruction de la ville de Castro, elle est à nouveau sous le pouvoir temporal  des papes. En 1872, après son unification au Règne d’Italie en 1870, elle prit le nom actuel de Ischia di Castro par Décret Royal du roi Vittorio Emanuele II.

À de différentes époques, d’illustres personnages y ont séjourné : Annibal Caro ; Carlo Emanuele IV, roi de Sardaigne ; le peintre Francesco Coghetti (certaines de ses œuvres sont conservées dans la paroisse) et de nombreux autres personnages ont su apprécier les étendues de forêts et d’oliveraies, le panorama sauvage et les vestiges de son histoire tourmentée dont le souvenir subsiste, encore de nos jours, en regardant les dimensions considérables du Palais Ducal.

ISCHIA DI CASTRO

Appelée autrefois « Iscla » ou « Iscia », cette petite ville se trouve à la limite de la Toscane, dans la région qui fut dénommée Maternum par les anciens Étrusques, mais la présence de   « l’homo primigenius » remonte à l’âge de la pierre et du bronze comme le témoignent les tombes, les grottes et les découvertes archéologiques faites dans de nombreuses localités du territoire où se trouvent également les vestiges d’anciens monastères de la période médiévale. Après la domination des Lombards, des Aldobrandeschi et des Orsini, Ischia est devenue l’un des premiers fiefs de la Famille Farnèse et ensuite, après la destruction de la ville de Castro, elle est à nouveau sous le pouvoir temporal  des papes. En 1872, après son unification au Règne d’Italie en 1870, elle prit le nom actuel de Ischia di Castro par Décret Royal du roi Vittorio Emanuele II.

À de différentes époques, d’illustres personnages y ont séjourné : Annibal Caro ; Carlo Emanuele IV, roi de Sardaigne ; le peintre Francesco Coghetti (certaines de ses œuvres sont conservées dans la paroisse) et de nombreux autres personnages ont su apprécier les étendues de forêts et d’oliveraies, le panorama sauvage et les vestiges de son histoire tourmentée dont le souvenir subsiste, encore de nos jours, en regardant les dimensions considérables du Palais Ducal.

il territorio tessennano

TESSENNANO

Les premières annotations de ce village datent de 1263 quand il fut cité comme l’un des châteaux étant sous la domination de Tuscania. Par la suite, sous les Farnèse, il fit partie du Duché de Casto, puis il fut confisqué par le Saint Siège qui s’en servit comme don aux nombreux  Seigneurs qui se succédèrent.

Ornement singulier, le paysage verdoyant et pittoresque qui, avec 400 habitants, est l’une des plus petites communes d’Italie.

TESSENNANO

Les premières annotations de ce village datent de 1263 quand il fut cité comme l’un des châteaux étant sous la domination de Tuscania. Par la suite, sous les Farnèse, il fit partie du Duché de Casto, puis il fut confisqué par le Saint Siège qui s’en servit comme don aux nombreux  Seigneurs qui se succédèrent.

Ornement singulier, le paysage verdoyant et pittoresque qui, avec 400 habitants, est l’une des plus petites communes d’Italie.

MOULIN À HUILE COOPERATIVE DE CANINO

Notre moulin à huile est ouvert tous les jours, jours fériés compris, de 8h00 à 13h00

et de 15h00 à 18h00

Utilisez la carte Google pour voir notre position et les directions à suivre pour nous rejoindre.

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour nous envoyer un email de contact.

MOULIN À HUILE COOPERATIVE DE CANINO

Notre moulin à huile est ouvert tous les jours, jours fériés compris, de 8h00 à 13h00

et de 15h00 à 18h00

Utilisez la carte Google pour voir notre position et les directions à suivre pour nous rejoindre.

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour nous envoyer un email de contact.

ISCRIVITI ALLA NOSTRA NEWSLETTER

Per rimanere informato sulle novità o sulla vendita del nuovo Olio Extravergine di Oliva